Rapport d’activité - Rapport financier

RAPPORT  D'ACTIVITE  2018

En 2018, la Fondation des Aveugles de Guerre, reconnue d’utilité publique, a poursuivi les objectifs définis par ses statuts, notamment dans les domaines de la recherche médicale ophtalmologique et de l’amélioration des conditions de vie des aveugles et mal-voyants.

De même en a-t-il été ainsi pour les concours financiers apportés à des initiatives propres à soutenir des institutions méritantes dans l’accueil, l’accompagnement, la réinsertion et les soins apportés aux aveugles. Idem pour le soutien des aveugles de guerre et de leurs conjoints, conformément à ses engagements de prendre en compte le soutien des aveugles de guerre et de leurs veuves durant leur vivant.

Membre du Comité d’Entente des Grands Invalides de Guerre, association loi 1901 déclarée en préfecture, elle a participé activement aux travaux de ce dernier, notamment pour la défense des droits des PMI-VG, en particulier pour la prise en compte d’un système de calcul plus efficient et plus juste pour les veuves de Grands Invalides de Guerre.

GOUVERNANCE

Deux conseils d’administration ont eu lieu en 2018, les 15 mai et 13 novembre 2018.

Dans sa séance du 15 mai 2018, le conseil d’administration a :

  • reconduit le bureau à l’unanimité des voix, les titulaires des postes du bureau ayant tous renouvelé leur candidature. Aucune candidature supplémentaire n’avait été enregistrée.

Président             : Pierre TRICOT

Vice-Présidente   : Paulette CARRE

Trésorier              : Jean-Noël LAVIGNE

Secrétaire            : Richard PERNOD

Par ailleurs, s’agissant de la Bourse de recherche, le président a exprimé sa déception de constater le petit nombre de candidatures reçues alors qu’en 2017, il avait été décidé de porter la dotation de la bourse de 25 000 euros à 30 000 euros.

Dans sa séance du 13 novembre 2018, le conseil d’administration a :

  • pris acte de la volonté de sa vice-présidente de cesser ses fonctions en mai 2019 et a accueilli favorablement la proposition de candidature de son fils, Thomas CARRE, directeur financier d’un grand groupe multinational.
  • remis la bourse de recherche 2018-2019 au docteur Juliette BUFFAULT-DUQUESNE qui a présenté son projet aux administrateurs et membres du comité scientifique.
  • voté le projet de budget 2019 pour un montant de 290 500 euros.

ACTIONS DE LA FONDATION

Promouvoir ou aider la recherche fondamentale en ophtalmologie, la recherche appliquée à la cécité, les travaux de thèses d’université liées aux aveugles et toute action visant à améliorer l’autonomie des aveugles.

  • Bourse de recherche 2017-2018 (12 500 euros en 2018)

Le docteur Damien GUINDOLET, lauréat de la bourse 2017-2018, étudie toujours à la Shepens Eye Research Institute à Boston, sous la direction du professeur Pablo ARGUESO en collaboration avec la Fondation Ophtalmologique Rothschild de Paris, dont le directeur de projet est le professeur Éric GABISON.

Le but de la recherche est d’identifier et de développer de nouveaux traitements pour favoriser la survie et la multiplication des cellules souches. La glycolisation (ajout de sucres) de la molécule EMPRUN sera particulièrement étudiée car cette molécule, arrivée à la surface de la cellule, est à la fois responsable de la fonte de la cornée quand celle-ci ne cicatrise pas et a contrario responsable du maintien du caractère souche de la cellule. Or, l’organisation de l’ajout de sucre de cette molécule jouerait un rôle sur son comportement. En agissant sur cette organisation, l’équipe espère obtenir un maintien ou une multiplication des cellules souches.

Le rapport intermédiaire du docteur Damien GUINDOLET a été reçu conformément au calendrier de la bourse 2017-2018 et a reçu un avis favorable du comité scientifique. Toutefois, le président du comité scientifique a demandé que ce rapport reste confidentiel, à la demande du chercheur, son projet étant mené sur 2 ans.

A son retour en France, fin 2019 ou début 2020, il viendra présenter le résultat final de ses études devant le conseil d’administration.

  • Bourse de recherche 2018-2019 (30 000 euros dont 15 000 euros en 2018)

Attribuée au docteur Juliette BUFFAULT-DUQUESNE, les travaux de recherche visent à une meilleure compréhension du glaucome. Cette maladie est une des premières causes de cécité dans le monde. Un des facteurs déclenchants est l’augmentation de la pression intra oculaire (PIO). Cette PIO serait essentiellement due à une modification de l’architecture du trabeculum, sorte de filtre permettant le drainage de l’humeur aqueuse de l’œil. Ce filtre, rigidifié, ne remplit plus son rôle. 

Actuellement, les modèles d’étude du trabeculum ne sont pas satisfaisants (modèles animaux et modèles en 2 dimensions), trop approximatifs ou incomplets.

L’objectif de ce projet de recherche est de développer un modèle cellulaire de trabeculum en trois dimensions afin de mieux comprendre son fonctionnement physiologique et son comportement en situation de stress et de toxicité. Cette étape réalisée, des molécules à visée thérapeutique pourront être testées pour inhiber la résistance à l’écoulement de l’humeur aqueuse à l’extérieur de l’œil.

Ses travaux seront réalisés à l’Institut de la Vision sous la direction du professeur BAUDOIN, dans une équipe d’une vingtaine de personnes.

Les membres du comité scientifique soulignent l’importance de ce projet.

  • Bourse de recherche 2019-2020

Le conseil d’administration a reconduit la bourse pour l’année 2019-2020 pour un montant de 30 000 euros. L’appel à candidature ainsi que le règlement de la Bourse ont été mis en ligne sur le site de la Fondation et adressés par le président du comité au Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France ainsi qu’au Journal Français d'Ophtalmologie début octobre 2018. La date limite de dépôt des dossiers a été fixée au 6 avril 2019.

Soutien à des institutions méritantes dans l’accueil, l’accompagnement, la réinsertion et les soins apportés aux aveugles.

  • Éducation d’un chien guide d’aveugle (20 000 euros)

Pour la troisième année consécutive, la Fondation a participé au financement de l’éducation d’un chien guide, assurée par l’Ecole des Chiens guides de Toulouse.  Cette école de formation est l’Ecole par excellence du grand Sud, de la Nouvelle-Aquitaine à l’Occitanie et son travail est de qualité. Le montant du soutien a été porté de 17 500 à 20 000 €.

  • Subvention accordée à ERDR LAB (18 000 euros)

La Fondation renouvelle son soutien à cette association dont l’objectif est de contribuer à améliorer l’accessibilité des livres numériques.

Financée par le ministère de la Culture et la FAG, le projet vise à valoriser et accompagner, dans le contexte français, la prise en compte de l’accessibilité dans l’écosystème Epub3.

Pour qu’un livre numérique au format Epub3 soit nativement accessible aux personnes empêchées, il doit respecter, lors de sa fabrication, un certain nombre de règles.

EDRLab est intermédiaire entre les différents protagonistes, éditeurs, matériels, logiciels, associations, chacun devant s’adapter aux contraintes du format Epub3 pour que les personnes empêchées puissent avoir accès à n’importe quel ouvrage.

C’est pourquoi la Fondation s’est investie dans ces travaux, importants pour l’avenir des jeunes aveugles, et en souvenir de l’Union des Aveugles de Guerre qui avait créé dans les années 1940 le Livre Parlé pour les aveugles de France, puis du monde francophone.

Un rapport retraçant les actions menées pendant les deux années et pointant les obstacles encore existant a été remis à la Fondation par EDRLab fin décembre. 

  • Financement d’un échographe oculaire (28 458 euros)

La Fondation a souhaité apporter son aide à l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA) Sainte-Anne de Toulon en finançant l’achat d’un échographe oculaire. La remise officielle a été faite par le président de la Fondation le 12 juin en présence du médecin général inspecteur Yves AUROY, directeur de l’Hôpital, et du médecin Pierre-Yves QUINIOU, chef du service ophtalmologie. Ce matériel apporte une aide clinique importante au service. Un article relatant ce don est paru dans la lettre d’information du service de santé des armées et publié sur le site de la Fondation.

  • Soutien à INNO-VISU (5 000 euros)

La Fondation a apporté son soutien à une jeune association, INNO-VISU, dont le but est de favoriser l’autonomie des personnes déficientes visuelles en finançant des projets innovants pour ces dernières. Le premier projet porté par l’association concerne un support audio-tactile qui permet un apprentissage du braille plus efficace dans un contexte d’autoformation ou de formation classique.

L’aide est attribuée pour permettre l’achat des composants nécessaires à la fabrication de 6 prototypes destinés à la phase de test.

Apporter aide et assistance aux aveugles, militaires ou civils, ayant perdu la vue du fait de conflits passés ou futurs, d’attentats ou de missions assurées pour le compte de l’Etat, en France ou à l’étranger, ainsi qu’à leurs familles.

  • Allocation décès aux conjoints survivants (5 000 euros)

Quatre allocations ont été versées aux conjoints survivants en 2018.

  • Actions sociales directes (2 728 euros)

Comme chaque année, la Fondation a envoyé des colis de Noël 2018 aux veuves d’aveugles de guerre. Cette opération permet de maintenir un lien avec les veuves et de leur manifester notre reconnaissance et notre affection.

Ces colis de Noël ont été très appréciés et les petits mots de remerciements étaient quelquefois accompagnés par des dons qui témoignent de la fidélité des veuves.  

  • « Retrouvailles » 2018 des aveugles de Guerre (19 400 euros)

Année exceptionnelle pour la Fondation qui a tenu à fêter dignement le centenaire de la création de l’Union des Aveugles de Guerre en décembre 1918.

Ces retrouvailles ont en effet pris un caractère plus particulier et officiel afin d’honorer nos anciens, à Paris, du 7 au 9 décembre 2018.

Tout d’abord, une visite, suivie par une trentaine de participants, aveugles, accompagnants et administrateurs de la Fondation, a été organisée le 7 décembre après-midi à l’hôtel de Salm, le palais de la Légion d’Honneur, musée et résidence du Grand Chancelier. Pour beaucoup, cette visite a revêtu un moment intense au sein de ce palais historique en l’honneur des grandes gloires de la Nation et chargé du souvenir de tous les légionnaires qui ont tant donné à leur pays. D’autant qu’à l’issue de la visite, le Grand Chancelier, le général d’armée Benoit PUGA, et son épouse nous ont fait l’honneur de nous recevoir dans ses salons autour d’un rafraîchissement fort bienvenu.

La journée du 8 décembre a commencé par un déjeuner des retrouvailles dans les salons du Cercle National des Armées puis s’est poursuivie par une messe célébrée dans la chapelle de l’Ecole Militaire en mémoire de tous les aveugles de guerre.

La Chorale Franco-Allemande de Paris, dirigée par Thomas CARRE, petit-fils d’Emile CORNU et fils de notre vice-présidente, a donné un concert à l’issue de la messe avant que tout le monde, invités compris, se retrouvent dans un salon de l’Ecole Militaire pour marquer très officiellement cette journée, en présence du représentant de la Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Armées, du représentant du CEMA et du Médecin-général, directeur de l’HIA Bégin.

Malgré les perturbations provoquées par les « gilets jaunes », près de 200 personnes étaient présentes à l’École Militaire pour célébrer cet anniversaire au côté de la délégation des aveugles de guerre.

Pour ce centenaire, un opuscule reprenant une cinquantaine de poèmes écrits par les aveugles de guerre entre 1919 et 1985, publiés dans « Le Journal des soldats blessés au yeux », bulletin d’information de l’UAG paru de janvier 1919 à octobre 2015, avait été édité.

« Des Lueurs dans la Nuit », titre de ce recueil, se veut être, pour Pierre Tricot, président de la Fondation, « l’occasion de mettre ces témoins dans la lumière en leur donnant à nouveau la parole ».

Tous les participants et invités sont repartis avec ce témoignage. Ce recueil de poésies est disponible sur demande auprès du secrétariat de la Fondation moyennant le paiement des frais de port.

Par ailleurs, la Fondation a pris en charge tous les frais d’hébergement pour les veuves qui ont pu venir à ces retrouvailles.

  • Participation aux activités du Comité d’entente des Grands Invalides de Guerre (CE-GIG) - (Cotisation : 5 000 euros. Contribution aux actions : 15 000 euros)

Membre à part entière du Comité d’Entente des Grands Invalides de Guerre, la Fondation participe activement aux travaux de ce comité qui revêt une grande importance pour les mutilés de guerre.

Pour la Fondation, c’est une opportunité qui lui est donnée de poursuivre l’œuvre de l’Union des Aveugles de Guerre en défendant les droits des GIG en apportant son concours aux travaux concernant :

- Le Code des Pensions Militaires d’Invalidité et des Victimes de Guerre dont la version refondue a été ratifié par l’Assemblée Nationale dans le cadre de la Loi de Programmation Militaire promulguée le 14 juillet 2018.

- Le contentieux des PMI transféré des tribunaux des pensions vers les juridictions administratives.

-  L’amélioration des pensions des conjoints survivants.

-  La revalorisation du point d’indice et le suivi du budget des anciens combattants.

Des propositions concrètes ont été remises aux autorités de tutelle et le Comité d’Entente espère qu’elles pourront être prises en compte en 2019 ou en 2020.

  • Adhésion à la Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes (C.F.P.S.A.A) – (1 580 euros)

La Fondation a adhéré en lieu et place de l’UAG en 2016 à la CFPSAA afin de partager son savoir et son expérience dans l’aide apportée aux aveugles et déficients visuels.

Pour mémoire, la CFPSAA est l’interlocuteur officiel des instances publiques pour les aveugles. Il est donc important que la Fondation puisse apporter son savoir faire pour les pensionnés militaires GIG.

  • Adhésion à la Banque Française des Yeux (60 euros)

La Banque Française des Yeux, dont l’UAG a été membre du conseil d’administration, œuvre principalement dans l’amélioration des conditions de vie des aveugles et notamment dans les soins ophtalmologiques. Cette dernière a accepté d’intégrer la Fondation des Aveugles de Guerre dans son CA, en la personne de son président.

SUPPORTS DE COMMUNICATION

Site Internet

Le site a été revu et adapté pour être encore plus accessible et permettre une navigation plus aisée pour les aveugles et mal-voyants.

Par l’intermédiaire du site, la Fondation est régulièrement contactée pour des demandes de renseignements concernant des aveugles de guerre ou l’histoire de l’UAG.

Le site permet aussi des dons en ligne.

Lettres de liaison 

Trois lettres d’information ont été envoyées en janvier, mai et novembre aux aveugles de guerre, aux conjoints survivants ainsi qu’aux enfants et amis des aveugles de guerre qui ont demandé de les recevoir.

Elles sont destinées à maintenir un lien d’amitié et de solidarité. Elles permettent notamment la publication des avis de décès, mais aussi des événements plus heureux ! Des articles donnent des informations sur des points pouvant concerner les aveugles en général et les titulaires d’une pension au titre du code des PMI-VG.

Ces lettres sont également publiées sur le site Internet.

De même, des lettres d’information sur les actions menées sont envoyées par mail aux donateurs.

Règlement de protection des données (RGPD)

Pour se conformer au RGPD devenu obligatoire à compter du 25 mai 2018, une expertise a été réalisée avant cette date par un consultant sur la protection des données stockées sur papier ou sur informatique par le secrétariat de la Fondation. Il en ressort que la Fondation reste peu exposée et peu exposable quant à la manipulation, la perte ou le vol de ses données. En effet, celles-ci, qui rassemblent des informations relatives aux membres aveugles de guerre, aux veuves, donateurs, et bénéficiaires des aides apportées par la FAG, sont conservées dans des dossiers sous clef ou dans des ordinateurs, protégées par nos clés sécurisées. Les informations les concernant ont trait à l’état civil, l’adresse, le curriculum vitae, les infirmités et les pensions. Les intéressés ont été informés qu’ils pouvaient à tout moment demander la consultation, la modification ou le retrait des données les concernant.

SOUTIEN DE L’Union des Blessés de la Face et de la Tête (UBFT), ET DES « DONATEURS »

Le soutien apporté par les Gueules Cassées a été reconduit pour l’année 2018. Provenant des dividendes perçus au titre de l’actionnariat de l’UBFT au sein de la Française des Jeux, ce soutien contribue au financement des œuvres sociales de la Fondation et d’une partie de ses actions.

Aussi, adressons-nous nos très sincères remerciements au conseil d’administration de l’Union des Blessés de la Face et de la Tête pour cette marque de solidarité.

Les dons adressés à la Fondation témoignent de même de la fidélité des donateurs à l’histoire des aveugles de guerre et de leur attachement aux œuvres menées en leur nom.

Que tous ces amis de la Fondation reçoivent l’expression de la profonde gratitude de ses administrateurs.

* * * * * *

La Fondation des Aveugles de Guerre, héritière de l’Union des Aveugles de Guerre, se doit aujourd’hui de développer ses actions en faveur des personnes aveugles et malvoyantes. Pour cela, aidé par son comité scientifique, elle doit mieux se faire connaître notamment en nouant des partenariats et en portant des projets de recherche ou d’équipement.

Car ce sont bien ses objectifs d’action qui doivent servir de fil rouge dans le quotidien.

Richard PERNOD

Secrétaire du Conseil d’Administration de la Fondation

 

 

*

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017

     

En 2017, la Fondation des Aveugles de Guerre a poursuivi l’atteinte de ses objectifs, notamment dans les domaines de la recherche médicale ophtalmologique et de l’amélioration des conditions de vie des aveugles et mal-voyants. De même, elle a apporté son concours financier à des initiatives propres à soutenir des institutions méritantes dans l’accueil, l’accompagnement, la réinsertion et les soins apportés aux aveugles. Elle a aussi pris en compte directement le soutien des aveugles de guerre et de leurs conjoints, conformément aux objectifs définis dans ses statuts.

Membre du Comité d’Entente des Grands Invalides de Guerre, association loi 1901 déclarée en préfecture, elle a participé activement aux travaux de ce dernier, notamment pour la défense des droits des PMI-VG et la mise en place des structures du comité.

 

GOUVERNANCE

Deux conseils d’administration ont eu lieu en 2017, les 17 mai et 21 novembre 2017.

Dans sa séance du 17 mai 2017, le conseil d’administration a :

  • procédé au renouvellement du collège des personnalités qualifiées nommées pour une durée de 4 ans et renouvelées par moitié tous les deux ans.

En 2017, les membres sortants sont : Paulette Carré, Christian de Beaumont, Hervé Offret.

Les administrateurs sortant étant candidats à leur renouvellement, le CA a reconduit leur mandat pour 4 ans à l’unanimité.

  • reconduit le bureau à l’unanimité des voix, les titulaires des postes du bureau ayant tous renouvelé leur candidature. Aucune candidature supplémentaire n’avait été enregistrée.

Président              : Pierre TRICOT

Vice-Présidente    : Paulette CARRE

Trésorier               : Jean-Noël LAVIGNE

Secrétaire             : Richard PERNOD

  • renouvelé le mandat du commissaire aux comptes (Cabinet ADD Equation).

Pierre Tricot a rappelé qu’après  6 années d’exercice, le mandat du cabinet ADD Equation vient à expiration. Il propose au conseil de reconduire ce cabinet pour assurer la mission de commissaire aux comptes pour les 6 prochaines années.

Mis aux voix, le renouvellement du mandat du Cabinet ADD EQUATION est adopté à l’unanimité.

M. Jean-Patrick Fortlacroix, commissaire aux comptes présent lors de la séance, précise que, conformément aux dispositions légales, le même commissaire aux comptes ne peut exercer une mission auprès d’un organisme plus de 6 années consécutives. La mission auprès de la Fondation sera donc assurée au titre d’ADD EQUATION par M. Julien Teyssendié.

 

Dans sa séance du 21 novembre 2017, le conseil d’administration a :

  • acté l’augmentation de la bourse de recherche en 2018 qui passe de 25 000 euros à 30 000 euros.
  • voté le projet de budget 2018 pour un montant de 286 000 euros.

 

ACTIONS DE LA FONDATION

Promouvoir ou aider la recherche fondamentale en ophtalmologie, la recherche appliquée à la cécité, les travaux de thèses d’université liées aux aveugles et toute action visant à améliorer l’autonomie des aveugles.

Bourse de recherche 2016-2017 (12 500 euros versés en 2017)

Cette bourse, attribuée en 2016 au docteur Antoine Rousseau, avait pour objectif de recherche le traitement des kératites herpétiques sévères par ARN interférents. Ces travaux ont été temporairement suspendus au profit d’une thérapeutique innovante des infections herpétiques qui pourraient ouvrir la voie d’une stratégie vaccinale.

Bourse de recherche 2017-2018 (25 000 euros dont 12 500 euros en 2017)

Le docteur Damien Guindolet, lauréat de la bourse 2017-2018, va partir étudier pendant 2 années à la Shepens Eye Research Institute à Boston, sous la direction du professeur Pablo Argueso en collaboration avec la Fondation Ophtalmologique Rothschild de Paris, dont le directeur de projet est le professeur Éric Gabison.

Son travail sur la cornée a été retenu par le comité scientifique parmi les 5 demandes de bourses présentées.

Le but de la recherche est d’identifier et de développer de nouveaux traitements pour favoriser la survie et la multiplication des cellules souches. La glycolisation (ajout de sucres) de la molécule EMPRUN sera particulièrement étudiée car cette molécule, arrivée à la surface de la cellule, est à la fois responsable de la fonte de la cornée quand celle-ci ne cicatrise pas et a contrario responsable du maintien du caractère souche de la cellule. Or, l’organisation de l’ajout de sucre de cette molécule jouerait un rôle sur son comportement. En agissant sur cette organisation, l’équipe espère obtenir un maintien ou une multiplication des cellules souches.

Bourse de recherche 2018-2019

Le conseil d’administration a reconduit la bourse pour l’année 2018-2019 pour un montant de 30 000 euros (+ 20% par rapport au montant de la bourse précédente).

L’appel à candidature a été lancé en octobre 2017 par le Président du comité scientifique. La date limite de dépôt des dossiers a été fixée au 6 avril 2018.

 

Soutien à des institutions méritantes dans l’accueil, l’accompagnement, la réinsertion et les soins apportés aux aveugles.

  • Éducation d’un chien guide d’aveugle (17 500 euros)

Pour la deuxième année consécutive, la Fondation a participé au financement de l’éducation d’un chien guide, assurée par l’Ecole des Chiens guides de Toulouse. Ce choix est essentiellement déterminé par la qualité des travaux de formation de l’Ecole de Toulouse qui est en pleine expansion et qui aujourd’hui est l’Ecole par excellence du grand Sud, de la Nouvelle-Aquitaine à l’Occitanie.

  • Subvention accordée à ERDR LAB (24 000 euros)

La Fondation a décidé de soutenir l’association European Digital Reading Laboratory
(EDR Lab), dont les travaux favorisent le déploiement européen de technologies de publication numérique flexibles et ouvertes.

Les études auxquelles la Fondation souhaite participer ont pour objectif d’augmenter massivement le nombre de livres nativement accessibles aux aveugles et malvoyants.

Aujourd’hui, on constate que les personnes aveugles, malvoyantes, ou dyslexiques ne disposent que de 6 à 7 % (soit seulement 3 à 5000 titres) des ouvrages publiés annuellement et adaptés par des associations spécialisées pour les rendre exploitable par les personnes atteintes de ces handicaps.

Ces travaux permettraient à des aveugles et mal-voyants de lire un livre numérique facilement, comme le fait n’importe quel voyant avec un livre papier.

Un livre numérique accessible est en effet un livre numérique qui permet :

  • un affichage en gros caractère, avec une gestion fine des contrastes, couleur de fond, etc… ;
  • la description détaillée des images ;
  • l’accès à une version audio, en voix humaine ou en voix de synthèse ;
  • la restitution du texte vers un terminal « braille numérique » ;
  • la navigation structurée au sein de l’œuvre.

Sans rentrer dans le détail, on peut dire que les lecteurs empêchés de lire aujourd’hui du fait d’un handicap visuel souffrent de ce que les anglo-saxons appellent une pénurie de livres numériques accessibles (« book famine ») tant sur le marché commercial que dans les réseaux associatifs. Cela concerne en particulier les ouvrages éducatifs, primordiaux pour garantir l’accès de cette population à la connaissance et à l’emploi.

C’est pourquoi la Fondation s’est investie dans ces travaux, importants pour l’avenir des jeunes aveugles, et en souvenir de l’Union des Aveugles de Guerre qui avait créé dans les années 1940 le Livre Parlé pour les aveugles de France, puis du monde francophone.

  • Soutien au Triathlon en duo de Versailles organisé par l’AVH (1000 euros)

Cette année encore, la Fondation a apporté son soutien à l’organisation de cette manifestation qui, tous les deux ans, rassemble dans les jardins du château de Versailles une cinquantaine de binômes aveugles ou mal-voyants et leurs guides sur des épreuves sportives, canoë, tandem et course à pied.

 

Apporter aide et assistance aux aveugles, militaires ou civils, ayant perdu la vue du fait de conflits passés ou futurs, d’attentats ou de missions assurées pour le compte de l’Etat, en France ou à l’étranger, ainsi qu’à leurs familles.

Allocation décès aux conjoints survivants (6 250 euros)

5 allocations ont été versées aux conjoints survivants en 2017.

Actions sociales directes (3 120 euros)

La Fondation a pris en charge l’achat et l’envoi des colis de Noël 2017 aux veuves d’aveugles de guerre. Cette opération permet de maintenir un lien avec les veuves et de leur manifester notre reconnaissance et notre affection. Ces colis de Noël ont été très appréciés et les petits mots de remerciements étaient quelquefois accompagnés par des dons qui témoignent de la fidélité des veuves.  

Retrouvailles 2017 des aveugles de Guerre (2 744 euros)

Comme chaque année, les aveugles de guerre et leurs conjoints se retrouvent pour passer ensemble des journées de « retrouvailles » afin de pouvoir échanger et de participer à des activités culturelles. Cette année, ces journées se sont déroulées du lundi 11 septembre au jeudi 14 septembre 2017 au Coudon, domaine des Gueules Cassées, à la Valette du Var.

Le 12 septembre, une ballade nautique a permis à tous de découvrir  la rade. Puis après une promenade en petit train dans la ville de Toulon, un déjeuner dans un restaurant du port et une visite d’un moulin à huile d’olive et dégustation ont clos cette journée découverte. Le 13 septembre, après la messe à la mémoire des camarades, veuves et épouses décédés à la chapelle du Coudon, les participants à ces retrouvailles ont assisté à un dépôt de gerbe au monument aux morts des Gueules Cassées. Puis, un apéritif et le déjeuner des Retrouvailles leur a été servi. Dans l’après-midi, un déplacement vers le Mont-Faron a permis à chacun de « contempler » le panorama du littoral varois et de parcourir le mémorial du débarquement de Provence inauguré en 2017.

Aide sociale aux familles (1 500 euros)

La Fondation a accordé une aide de 1500 euros à un enfant d’un aveugle de guerre pour lui permettre de réaliser un stage linguistique de septembre à novembre 2017.

Participations aux activités du Comité d’entente des Grands Invalides de Guerre (CEGIG) -(20 000 euros)

Membre à part entière du Comité d’Entente des grands Invalides de Guerre, la Fondation participe activement aux travaux de ce comité qui revêt une grande importance pour les mutilés de guerre. Le comité, qui fonctionnait depuis sa création en 1937 sous la forme d’un collectif d’associations, s’est constitué en association loi 1901 le 16 septembre 2017.  Son président et le secrétaire siègent au CA du comité. Le secrétaire en est le trésorier.

En 2017, la Fondation a contribué financièrement aux actions menées par le comité. Versement de 20 000 euros consacrés à la réalisation d’un outil informatique permettant d’annoter le code PMI-VG,  refondu en collaboration étroite entre l’administration et le
CE-GIG et entré en vigueur le 1er janvier 2017.

Adhésion à la Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes (C.F.P.S.A.A) – (418 euros)

Succédant à l’union des Aveugles de Guerre, la Fondation a adhéré en 2016 à la CFPSAA afin de partager son savoir et son expérience dans l’aide apportée aux aveugles et déficients visuels.

La cotisation annuelle est calculée sur la base des 0,5% des charges de l’année N-2,
soit 418 euros pour 2017.

Adhésion à la Banque Française des Yeux (60 euros)

La Banque française des yeux a vu le jour avec l’Union des Aveugles de Guerre qui a fait partie de ses créateurs.

Il est donc apparu logique au conseil d’administration de poursuivre le partenariat avec la Banque Française des Yeux qui œuvre principalement dans l’amélioration des conditions de vie des aveugles et notamment dans les soins ophtalmologiques.

Cette dernière, dans sa délibération du 23 juin 2017, a accepté d’intégrer la Fondation des Aveugles de Guerre dans son CA, en la personne de son Président.

Le montant versé correspond à la cotisation 2017.

SUPPORTS DE COMMUNICATION

Site Internet

Le site a été revu et adapté pour être encore plus accessible et permettre une navigation plus aisée pour les aveugles et mal-voyants.

Par l’intermédiaire du site, la Fondation est régulièrement contactée pour des demandes de renseignements concernant des aveugles de guerre ou l’histoire de l’UAG.

Le site permet aussi des dons en ligne.

Lettres de liaison 

Cette lettre adressée aux aveugles de guerre, aux veuves, ainsi qu’aux enfants et amis des aveugles de guerre qui ont exprimé leur souhait de la recevoir, est destinée à maintenir un lien d’amitié et de solidarité. Elle permet notamment la publication des avis de décès, mais aussi des événements plus heureux ! Des articles donnent des informations sur des points pouvant concerner les aveugles en général et les titulaires d’une pension au titre du code des PMI-VG.

3 envois ont été réalisés en 2017 (Janvier, juin et octobre). La lettre est également publiée sur le site Internet.

De même, deux lettres ont été envoyées par mail aux donateurs.

PARTENARIAT AVEC « LES GUEULES CASSEES »

Le soutien apporté par les Gueules Cassées aux actions sociales de la Fondation a été sensiblement renforcé pour l’année 2017. Cette progression substantielle est due à une augmentation exceptionnelle des dividendes versés par la Française des Jeux à ses actionnaires en 2016. Nous adressons nos sincères remerciements au conseil d’administration de l’UBFT pour cette marque de solidarité.

Les dons adressés à la Fondation témoignent de la fidélité des donateurs à l’histoire des aveugles de guerre et de leur attachement aux œuvres menées en leur nom. Que tous ces amis de la Fondation reçoivent l’expression de la profonde gratitude de ses administrateurs.

 

L’année 2017 a vu la consolidation des activités de la Fondation. Désormais seule à assumer l’héritage transmis par l’Union des Aveugles de Guerre, elle doit maintenant développer ses actions en faveur des aveugles et mal-voyants, notamment en se faisant mieux connaître, mais aussi en nouant des partenariats. Elle se doit ainsi de relever le défi lancé par les Aveugles de Guerre qui, durant plus de 90 ans, ont montré leur pugnacité à défendre les droits des plus grands mutilés, mais aussi à rendre plus agréable la vie des aveugles en développant des activités propres à les rendre autonome pour vivre pleinement.

Ce sont ses objectifs qui doivent être son fil rouge dans l’action.

Richard PERNOD

Secrétaire du conseil de la Fondation

  *

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2016

     

En 2016, la Fondation des Aveugles de Guerre a réalisé des actions correspondant à ses objectifs, notamment dans les domaines de la recherche médicale ophtalmologique et de l’amélioration des conditions de vie des aveugles et mal-voyants. Elle a aussi apporté son concours financier à des initiatives propres à soutenir des institutions méritantes dans l’accueil, l’accompagnement, la réinsertion et les soins apportés aux aveugles. Enfin, elle a pris en compte directement le soutien des aveugles de guerre et de leurs conjoints, en conformité avec ses objectifs concernant la suppléance de l’Union des Aveugles de Guerre dissoute. Elle a mis en place toutes les structures qui lui permettent d’agir en fonction de ses objectifs et de soutenir notamment les aveugles de guerre et leurs veuves.

GOUVERNANCE

Deux conseils d’administration ont eu lieu en 2016, les 19 mai et 17 novembre 2016.

Dans sa séance du 19 mai 2016, le conseil d’administration a :

  • reconduit le bureau à l’unanimité des voix, les titulaires des postes du bureau ayant tous renouvelé leur candidature. Aucune candidature supplémentaire n’avait été enregistrée.

Président              : Pierre TRICOT

Vice-Présidente   : Paulette CARRE

Trésorier               : Jean-Noël LAVIGNE

Secrétaire             : Richard PERNOD

  • approuvé à l’unanimité la reconduction pour 2 ans du comité scientifique composé des professeurs Antoine LABBE, Marc LABETOULLE, Hervé OFFRET et Jean-Paul RENARD. Il a en outre reconduit dans ses fonctions de président le professeur Hervé OFFRET.

Il a par ailleurs acté que le professeur Jean-Paul RENARD continue à exercer son mandat de commissaire du gouvernement en application de sa lettre de nomination de 2012.

  • accepté le legs de Mme Marie ESCOFFIER d’un montant de 83 600 euros.
  • adopté à l’unanimité la convention établie entre la Fondation et l’Union des Blessés de la Face et de la Tête (UBFT) pour l’utilisation des locaux 20 rue d’Aguesseau, 75008 PARIS.

Dans sa séance du 17 novembre 2016, le conseil d’administration a :

  • acté la dissolution de la section Toulouse/Grand-sud-ouest de l’Union des Aveugles de Guerre, suite à la délibération de son assemblée générale du 18 octobre et accepté la dévolution des actifs nets de cette section, soit environ 14 000 €.
  • décidé que l’opération « Etrennes des veuves d’aveugle de guerre» serait reconduite en 2017.
  • confirmé que la Fondation pourrait à l’avenir financer des travaux de recherche en histoire sous la forme de bourses attribuées à des chercheurs en histoire, sous réserve que ces travaux soient fructueux et débouchent sur des publications de qualité, les statuts de la Fondation ne s’y opposant pas.

ACTIONS DE LA FONDATION

Promouvoir ou aider la recherche fondamentale en ophtalmologie, la recherche appliquée à la cécité, les travaux de thèses d’université liées aux aveugles et toute action visant à améliorer l’autonomie des aveugles.

1 - Bourse de recherche 2016-2017 (25 000 euros dont 12 500 euros en 2016)

Sur les six projets reçus, trois concernant la recherche clinique et les trois autres la recherche fondamentale, le comité scientifique a retenu 2 projets se détachant par leur innovation, leur promesse de publication et leur intérêt thérapeutique.

Sur proposition du comité scientifique, le conseil d’administration a retenu le projet du Docteur Antoine ROUSSEAU qui concerne le traitement de l’Herpès de la cornée. Le lauréat est venu présenter son projet de recherche devant les administrateurs et les membres du comité scientifique lors de la séance du conseil du mois de novembre. Un premier chèque d’un montant de 12 500 euros lui a été remis par le Président de  la Fondation.

2 - Bourse de recherche 2017-2018

Le conseil d’administration a reconduit la bourse pour l’année 2017-2018 pour un montant de 25 000 euros.

L’appel à candidature a été lancé en octobre 2016. La date limite de dépôt des dossiers a été fixée au 14 avril 2017.

Soutien à des institutions méritantes dans l’accueil, l’accompagnement, la réinsertion et les soins apportés aux aveugles.

1 - Éducation d’un chien guide d’aveugle (17 500 euros)

La Fondation a participé au financement de l’éducation d’un chien guide, assurée par l’Ecole des Chiens guides de Toulouse. La remise de ce chien se fera officiellement le 27 avril  2017 à Toulouse.

2 - Financement d’un box de consultation ophtalmologique à l’HIA de Bégin (75 000 euros)

Le financement du box de consultation ophtalmologique, décidé fin 2015, s’est concrétisé en juin 2016, après le transfert du service ophtalmologique de l’HIA du Val-de-Grâce vers l’HIA Bégin à Saint-Mandé.

L’inauguration officielle a eu lieu le 16 novembre 2016.

Par ce don, la Fondation des aveugles de guerre a souhaité, à l'occasion de la réouverture d’un service d'ophtalmologie au sein de I'HIA Bégin, manifester la reconnaissance à une institution où nombre d’aveugles de guerre ont reçu les premiers soins. Elle contribuera ainsi à conforter la grande qualité de la prise en charge proposée par les personnels de ce service.

Apporter aide et assistance aux aveugles, militaires ou civils, ayant perdu la vue du fait de conflits passés ou futurs, d’attentats ou de missions assurées pour le compte de l’Etat, en France ou à l’étranger, ainsi qu’à leurs familles.

1 - Dossiers de demande de pension de conjoint survivant 

Le secrétariat de la Fondation apporte son concours à la constitution et au suivi des dossiers adressés par les conjoints survivants à la sous-direction des pensions.

Un appui particulier a été apporté à 4 veuves pour leur demande d’attribution de la majoration spéciale suite à la modification, le 1er juillet 2016, des conditions d’attribution de cette majoration de pension.

2 - Allocation décès aux conjoints survivants (5 000 euros)

5 allocations d’un montant de 1 000 euros versées en 2016.

3 - Actions sociales directes (3 621 euros)

La Fondation a pris en charge l’achat et l’envoi des colis de Noël 2016 aux 102 veuves d’aveugles de guerre. Cette opération permet de maintenir un lien avec les veuves et de leur manifester notre reconnaissance et notre affection. Ces colis de Noël ont été très appréciés et les petits mots de remerciements étaient quelquefois accompagnés par des dons qui témoignent de la fidélité des veuves.  

4 - Retrouvailles 2016 des aveugles de Guerre (6 000 euros)

Comme chaque année, les aveugles de guerre et leurs conjoints se retrouvent pour passer ensemble des journées de « retrouvailles » afin de pouvoir échanger et de participer à des activités culturelles.

Cette année, ces journées se sont déroulées les 27, 28 et 29 septembre à Paris, avec notamment au programme une croisière sur la Marne. Une quarantaine de participants a assisté à la messe célébrée en l’église Saint-Augustin à la mémoire des camarades, épouses et veuves décédés avant de se retrouver pour un déjeuner convivial dans les salons du Cercle des Armées.

Le séjour des veuves et le repas de clôture ont été pris en charge par la Fondation.

5 - Participations aux activités du Comité d’entente des grands invalides de guerre (CEGIG)
(15 000 euros)

La Fondation fait partie du Comité d’entente des grands invalides de guerre. A ce titre, outre les 5 réunions annuelles, le président de la Fondation a participé à plus de 40 réunions du groupe de travail créé par le comité  pour suivre les travaux engagés par l’administration pour la refonte du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de guerre.

La Fondation participe financièrement aux frais qui correspondent aux honoraires de l’avocat conseil et du secrétariat. La contribution est fixée pour 2016 à 15 000 € pour 5 des 6 membres du Comité d’Entente, l’Union des Blessés de la Face et de la Tête prenant le reste à sa charge.

6 - Adhésion à la Confédération Française pour la Promotion Sociale des Aveugles et des Amblyopes (C.F.P.S.A.A)  (418 euros)

Succédant à l’Union des Aveugles de Guerre, la Fondation a adhéré au début de l’année à la CFPSAA afin de partager son savoir et son expérience dans l’aide apportée aux aveugles et déficients visuels.

Pour faire suite à la déclaration de la maire de Paris d’augmenter le nombre de rues portant le nom d’un personnage féminin illustre, la Fondation a proposé à la CFPSAA de présenter la candidature de Mademoiselle Guilly d’HERBEMONT, qui a inventé la canne blanche, avec la participation de  l’UAG, en 1932.

La cotisation annuelle est calculée sur la base des 0,5% des charges de l’année N-2, soit 418 euros pour 2016.

SUPPORTS DE COMMUNICATION

Site Internet

Mis en ligne début 2014, le site de la Fondation apporte aujourd’hui de nombreuses informations pouvant intéresser un donateur, mais aussi, dans le cadre de la bourse attribuée aux chercheurs, tous les éléments pour constituer les dossiers de candidature. Il permet aussi aux anciens membres de l’Union des Aveugles de Guerre ayant accès à internet de retrouver des informations pratiques les concernant.

Le site a été revu et adapté pour être encore plus accessible et permettre une navigation plus aisée pour les aveugles et mal-voyants.

Par l’intermédiaire du site, la Fondation est régulièrement contactée pour des demandes de renseignements concernant des aveugles de guerre ou l’histoire de l’UAG.

Le site permet aussi des dons en ligne.

Lettres d’information

Une lettre d’information existe pour les donateurs à raison de deux par an.

Il a été décidé de réaliser une lettre de liaison pour les aveugles de guerre et leurs conjoints veufs, dénommée « Le Lien INFO des Aveugles de Guerre » dont le premier exemplaire a été diffusé fin janvier 2016. Une deuxième lettre a été diffusée en juillet 2016.

La Fondation a reçu depuis le début de l’année 2016 la contribution que versait  l’Union des Blessés de la Face et de la Tête  à l’Union des Aveugles de Guerre en tant qu’association membre du Comité d’entente des grands invalides de guerre. Les administrateurs de la Fondation assurent leurs camarades des « Gueules Cassées » de leur profonde reconnaissance pour l’amitié et la solidarité manifestées à l’égard de l’UAG tout au long de leur histoire commune  et qui se poursuit avec la pérennisation de ce soutien.

* * * * * *

L’année 2016 a été pour la Fondation une année de mise en route et d’adaptation. Désormais seule à assumer l’héritage transmis par l’Union des Aveugles de Guerre, elle a mis sur les rails les moyens qui doivent lui permettre de remplir sa noble mission, et ainsi, au fil du temps, de devenir la digne héritière de son aînée.

Elle se doit de continuer dans le sillon tracé par ces aveugles de guerre qui, à force de ténacité, d’imagination et d’envie de vivre pleinement malgré le handicap, ont su recréer un environnement propre à leur rendre une certaine autonomie et la possibilité de vivre pleinement.

Richard PERNOD

Secrétaire du conseil de la Fondation

*  *  *

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2015

Courant 2015, la Fondation des Aveugles de Guerre a mené des actions conformes à ses objectifs, notamment dans les domaines de la recherche médicale ophtalmologique et de l’amélioration des conditions de vie des aveugles et mal-voyants. Elle a aussi apporté son concours financier à des initiatives propres à soutenir des